Le Couturier partage ce coup de coeur photographique à l’occasion de l’exposition “Robert Capa in colors” à l’International Center of Photography (ICP) de New York.

On connaissait ses photos en noir et blanc au sujet de la guerre d’Espagne ou du débarquement en Normandie ayant fait de Capa un géant du reportage en noir et blanc, mais connaît-on réellement bien son travail en couleur ?

Des images aux couleurs grandioses

Contrairement aux idées reçues, la couleur était loin d’être marginale dans son travail. C’est ce que prouvent les 120 images de “Capa in Color” dont la moitié n’a jamais été publiée, et qui démontre que Robert Capa a été un grand utilisateur des techniques alors modernes à son époque. Des images aux couleurs grandioses, composées avec une modernité saisissante, et qui nous plongent dans une réalité qui paraît étrangement récente.

Un sentiment de tranquillité ressort des ces photographies prises pour la plupart après la guerre : des images d’un quotidien plus calme, des voyages, des vacances, des moments d’intimité.

L’exposition nous révèle que Robert Capa, maître du reportage, était aussi un portraitiste hors pair. Le mythe ne fait que renaître.

EXPOSITION
Capa In Color
Jusqu’au 4 mai 2014
International Center of Photography
1133 Avenue of the Americas at 43rd Street
New York NY 10036
Etats-Unis

http://www.icp.org

A propos de Robert Capa
Robert Capa, né Endre Ernő Friedmann le 22 octobre 1913 à Budapest et mort le 25 mai 1954 en Indochine, était un photographe et correspondant de guerre américain d’origine hongroise. Il a couvert les plus grands conflits de son époque et est un des fondateurs de la coopérative photographique Magnum, première de ce genre à voir le jour.

About the author

Maison Matthieu AIME -

Similar Posts

Leave a reply

required*