Matthieu Aime n’avait pas prévu d’être couturier bien que l’intérêt familial pour les belles choses et la couture ont forgé ses premières années.

La raison économique l’amène d’abord à explorer le monde en tant que designer. La décoration et l’architecture sont ses premiers centres d’intérêts, voulant ainsi comprendre son environnement avant celui de l’autre et de la femme en particulier.

Au fil des années, sa vision de l’esthétisme et du style féminin se définissent. Ses références culturelles s’affirment. Le voyageur devient aussi couturier. Il débute l’apprentissage des corps de métiers traditionnels de couture et de maroquinerie et crée la Maison Matthieu AIME en 2011 donnant très vite naissance à ses premières collections.

Le couturier continue ses voyages, toujours en quête de découvertes. Il en rapporte des étoffes, des couleurs et des idées qui, une fois associées, mettent en scène le style unique de la Maison.

Les influences culturelles d’ici et d’ailleurs, artistiques, littéraires et encore musicales, se mêlent à celles des voyages, des odeurs, et des couleurs qui l’amènent en Europe, en Afrique et surtout en Asie. Les cultures s’entrechoquent, s’opposent mais aussi se rapprochent. De là se forgent le style et l’esprit de la Maison : servir l’élégance de la Femme moderne.

Son regard sur la féminité qu’il voit classique, osant parfois, à l’image de celles qu’il habille, est empreint de valeurs qu’il redéfinit au fil des émotions et des saisons. Une vision vivante de la mode, invitant aux regards singuliers ou étrangers, mais toujours ouverts aux richesses des différences.

Avec ses collections couture classiques et aux références de styles reconnus, d’autres plus contemporaines et des associations de matières nobles, la Maison est un lieu ouvert sur le monde. Nous refusons les dogmes du métier et la course à la création, préférant le luxe de prendre le temps : celui de regarder, de créer et produire des articles élégants.

Lire l’interview du Couturier Voyageur (prochainement).